Le Cognac entre tradition et modernité

Le Cognac entre tradition et modernité 31dover-courvoisier_xo-shadow320x1000_1_-300x300Au XVI ème siècle, la région de Charente fournissait ses vins aux hollandais. Mais ce vin faible en alcool, tournait avant d’être bu. Les hollandais, eurent alors l’idée de le distiller pour faciliter sa conservation. C’est la naissance d’un « brandy » charentais qui va s’affiner au fil des siècles pour gagner complexité aromatique et douceur qui font de lui un grand digestif.

En 1909 une région est délimitée. En 1936, il y a naissance de l’AOC Cognac, les règles de production et de distillation sont imposées.

Actuellement d’une surface de 75 000 ha, le vignoble est planté essentiellement d’ugni blanc. Ce cépage acide et peu sucré, donne des vins dont le degré d’alcool est entre 8 et 11. Ils ne pourront être distillés que pendant la période de distillation, de novembre à fin mars de l’année qui suit.

A Cognac on utilise l’alambic à repasse, la distillation est faite deux fois et permet de sélectionner les alcools et arômes volatils les plus fins. Le cœur, qui est isolé à la deuxième distillation titre 70% d’alcool et sera élevé en barriques de nombreuses années.

Lors de l’élevage, il va se faire des échanges entre le bois de chêne du fût et le Cognac. Ce dernier va s’enrichir en tanins et arômes et laisser évaporer des alcools à travers le bois. Il y a une perte par évaporation de 2% de la production chaque année, qui est joliment nommée la part des anges.

Vient alors l’assemblage, ce moment crucial, art du maître de chai. Il s’agit presque de créer un parfum. On choisit méticuleusement les eaux de vies nécessaires à l’assemblage dans sa gamme d’âges et de crus. Comme dans une composition chaque liqueur apporte ses arômes, et le mélange est fondu et harmonieux. Quand le Cognac est mit en bouteille, le vieillissement est stoppé.

Les Cognacs sont classés en fonction de l ‘âge du plus jeune de la bouteille : VS pour 2 ans, VSOP 4 ans et XO pour 6 ans. Mais il faut savoir que bien souvent le Cognac dans la bouteille est encore plus âgé.

 

L’expérience Courvoisier

Chez Courvoisier, grande maison de Cognac à Jarnac, on vous reçoit au château au bord de la Charente. Le musée raconte comment Napoléon Premier a choisi ce Cognac et l’aurait emmené avec lui sur l’île sainte Hélène. Puis Napoléon III l’a décrété fournisseur officiel de la cour impériale. On vous montre aussi la bouteille Joséphine, crée par Courvoisier. Plusieurs formes de visites et dégustations sont proposées : tout est fait pour vous guider à travers les arômes des Cognacs.

Un programme appelé le « Nez de Courvoisier » a déterminé les arômes dominants de chaque qualité de Cognac. Différentes visites proposent de s’approcher de ces liqueurs à travers des outils concrets : boites à arômes et expériences sensorielles sont au rendez-vous.

Avec l’ombre de Napoléon comme logo, ce Cognac impérial a choisi son image !

 

Le Cognac à toute heure !

Le Cognac est vu par les français comme un digestif, alors qu’il est plus souvent bu dilué que sec.

Vous pouvez tester le Long drink, en le diluant avec de l’eau, un tonic ou un jus de fruit.

En cocktail, je vous conseille le Cosmo : dans un shaker, mettez 1 cl de citron vert, 2 cl de Triple Sec, 4 cl de Cognac et 8 cl de jus de Cranberries, des glaçons. Agitez et servez immédiatement.

En cuisine, suivez les conseils de Françoise Barbin-Lécrevisse, dans son livre Cognac et cuisine d’aujourd’hui. Auteur de nombreux ouvrages culinaires, elle est passionnée du terroir charentais.

Le groupe L&vin a testé et apprécié  la dégustation du Cognac au cours du repas.

Le Courvoisier VSOP Exclusif a été servi sur des tapas. Une entrée en matière très appréciée des femmes qui l’ont trouvé doux, souple et féminin, ses arômes de pain d’épice, pruneau et café torréfié ont conquis.

Le Courvoisier 12 ans, médaille d’argent au world spirit competition, San Francisco 2011 s’est montré digne d’une volaille farcie aux pruneaux. Plus épicé, aux notes de gingembre ou clou de girofle avec une gamme plus fondue d’arômes floraux, en bouche : intense et profond.

Enfin sur un fondant au chocolat, le Courvoisier XO Impérial ! Grandiose assemblage d’eaux de vie entre 20 et 30 ans. Exotique, vanille, caramel, cacao, quelques notes de violettes et d’iris, un équilibre parfait en bouche.

 

Le Cognac, une eau de vie à redécouvrir : délice charentais, combinaison d’un terroir et du savoir-faire des hommes, art de sa dégustation.

Produits du terroir |
MasterChef |
guydeclercq |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alapatisserie
| Ma cuisine, ma passion !
| LesCréationsdeCristAlina