Métiers du vin, Rôle de l'homme

Laetitia Mauriac et le château la Levrette

 

« Ce que j’apprécie le plus dans le monde du vin : c’est un monde de partage, un monde d’échange, un monde de découvertes et de rencontres. »

Bordeaux-rouge-blanc-clairet

Elle a étudié la philosophie, elle est viticultrice, Laetitia Mauriac nous emmène dans sa grande aventure : le château la Levrette. Leur grand-père était négociant, aussi Laetitia et son frère Arthur choisissent de revenir aux origines familiales en devenant viticulteurs. Ils s’installent en 2006 à saint Genès de Blaye, en créant le château la Levrette.

« Le vin qu’on va faire, on va le boire, on ne sait pas boire des vins qui ne soient pas de qualité, donc on est partis sur une petite exploitation et on a trouvé ce qu’on souhaitait à Blaye. »

Le château la Levrette en trois chiffres :

7 hectares en Côtes de Blaye…

Le terroir leur plait, la pente est bonne, le vin sera de qualité. Ils investissent dans la terre et louent le chai. Laetitia réalise elle-même les travaux manuels viticoles en plus de l’administratif.

3 couleurs de vin…

Avec un élevage en barriques pour le haut de gamme et en cuves pour le rosé et le blanc qui gardent tout leur fruité.

2 noms de château…

La Levrette pour le premier vin et la Petite pour le second.

L’image du château la Levrette :

« On voulait que le nom reflète toutes les qualités de notre vin. On voulait que le nom se retienne très facilement. La Levrette, c’est la femelle du lévrier et en même temps, c’est une race de lévrier italien, avec toute la cette connotation de noblesse, finesse, élégance, longueur dans le temps. Et en même temps, il y a un double sens en français, ce qui fait que les gens retiennent ce nom.» Ajoute-t-elle avec un sourire.

Si l’étiquette est moderne c’est que la marque est nouvelle. Elle est racée, remarquable, épurée, à l’image de l’animal.

Laetitia Mauriac est présente à certains événements pour présenter ses vins : le Printemps des vins de Blaye en avril, ou Bordeaux Expériences qui amène de la notoriété à ses clients parisiens.

« J’espère que mon vin véhicule la joie, l’amitié et le plaisir ! »

Une jeune femme dans le monde du vin :

On parle des femmes du vin mais pour Laetitia Mauriac, c’est un moyen de communication comme un autre pour mettre en avant une personne, une propriété.

Quand à ses vins, ils ne sont pas féminins. « A l’origine, je les ai travaillés avec mon frère. Ce sont des vins faits entre frère et sœur, avec beaucoup d’amour et d’amitié. »

Laetitia aime le contact et faire parler de son château, elle utilise les réseaux sociaux, un bon moyen pour une petite propriété de  « faire parler de soi ».

Le château la Levrette, c’est avant tout une histoire familiale. Et maintenant sa famille s’implique dans le cru… « pour le boire ! ».

 

Pour les curieux et les dégustateurs, vous  trouverez le château la Levrette chez des cavistes et restaurateurs, entre 18 et 20€. Il se déguste au bout de 4 à 5 ans.

Vous pouvez aussi écouter le podcast de Laetitia Mauriac.

 

 

Mots-clefs :, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Produits du terroir |
MasterChef |
guydeclercq |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alapatisserie
| Ma cuisine, ma passion !
| LesCréationsdeCristAlina